Enquête Remeha : les couts de chauffage ne font... Ni chaud ni froid à 7 belges sur 10 !

remeha

De meme, ni le type d'appareil ni la question des entretiens ne provoque chez eux des sueurs froides

Le Belge moyen n'accorde que fort peu d'attention à son équipement de chauffage. A tel point qu'environ 7 Belges sur 10 ne connaissent ni le type d'appareil qu'ils utilisent pour chauffer leur habitation, ni ce qu'il leur en coûte. Et pourtant, le chauffage figure non seulement parmi les principaux besoins de base d'un ménage mais il absorbe également près de la moitié du budget qu'il consacre à l'énergie.

Tels sont les enseignements tirés d'une enquête que le cabinet d'étude de marché iVOX a effectuée auprès d'un groupe représentatif de 1.000 belges pour le compte du spécialiste du chauffage Remeha.

L’arbre qui cache la foret
Le gaz naturel continue de récolter les faveurs des Belges. Plus de la moitié d'entre eux (57 %) ont recours à ce combustible pour chauffer leur domicile. Le mazout de chauffage arrive en deuxième position avec 26 %. L'électricité (14 %) et le bois (13 %) font de la résistance, utilisés bien souvent comme source d'appoint. Les pellets (3 %), les pompes à chaleur (2,5 %) et l'énergie solaire (2 %) pointent en queue de peloton dans la liste.

Ce qu'ignorent par contre près de trois-quarts des Belges, c'est le type de système qui est utilisé. Chaudière à condensation, chaudière à haut rendement ou chauffe-eau solaire? Sept personnes interrogées sur dix confirment ne pas avoir la moindre idée du type d'appareil qui chauffe leur habitation. Ce résultat ne manque pas d'étonner Stephanie Collin, spécialiste en marketing de la communication et relations publiques chez Remeha Belgique: nous évoluons dans un environnement qui se caractérise par un vaste éventail de solutions de chauffage. Il semble que le consommateur continue de se concentrer sur le choix de son combustible et pas sur celui de l'appareil proprement dit. C'est dommage parce qu'un système qui correspond étroitement au type d'habitation et au degré de confort exigé peut procurer les économies nécessaires.

Un oeil sur la facture >< la consommation a la loupe
A la question de savoir quels sont les trois principaux facteurs qui influenceraient leur choix au cas où ils devraient un jour choisir un nouveau système de chauffage, les personnes interrogées privilègient le trio suivant: la consommation (72 %), la sécurité (61 %) et le prix d'achat (44 %). Ce n'est qu'ensuite que sont cités la puissance (27 %), l'environnement (25 %) et les conseills de l'installateur (25 %).

L'enquête révèle par ailleurs que 7 Belges sur 10 ne savent pas combien ils déboursent pour chauffer leur habitation. Le Belge privilégie donc sciemment une solution de chauffage synonyme de faible consommation mais une fois passé le cap de la décision, il semble ne plus se soucier des frais que lui occasionne sa facture d'énergie, commente Stephanie Collin.

Entretien et controle
Le Belge ne se soucie guère des besoins en entretien de son système de chauffage. 41 % des Belges interrogés confirment par exemple ne pas se plier à un entretien annuel de leur appareil de chauffage. 5 % d'entre eux prétendent même ne jamais s'en préoccuper. Un autre groupe de 15 % ignore à quelle fréquence les entretiens sont censés devoir se faire. Nombreuses sont les personnes qui ne sont pas au courant des obligations légales d'entretien de leur système de chauffage. Une chaudière de chauffage central au gaz, d'une puissance dépassant 20 kW, doit par exemple subir un entretien tous les deux ans des mains d'un technicien agréé. Un vieux système qui n'est pas entretenu représente un danger certain, prévient Stephanie Collin.

Plus de la moitié des personnes interrogées confirment par contre contrôler quotidiennement la température de leurs pièces d'habitation. Mieux, une personne sur quatre adapte elle-même la programmation en fonction de ses besoins quotidiens. Si les entretiens et les détails techniques ne nous font donc ni chaud ni froid, nous, les Belges, nous voulons par contre prendre le pouls de la tempêrature qui règne dans nos habitations. C'est d'ailleurs grâce au confort quotidien que procurent le chauffage et l'eau chaude sanitaire qu'un domicile se transforme en véritable foyer, conclut Stephanie Collin.

Plus d'informations concernant le cadre légal en matière de chauffage via les portails de l'énergie en Région wallonne (www.energie.wallonie.be) et en Région bruxelloise (www.bruxellesenvironnement.be)

A propos de remeha
Remeha s.a. est un fabricant réputé de produits de chauffage central destinés aux maisons d'habitation et aux bâtiments commerciaux. La société belge a été créée en 2011 à Wommelgem (Anvers). Ce nouveau quartier général dessert plus de 200 commerces de gros et 600 installateurs, leur proposant des solutions de type chaudières à gaz, chaudières au mazout et énergie renouvelable, tant pour le chauffage que pour l'eau chaude sanitaire. Depuis de nombreuses années, Remeha est le leader du marché belge en matière de systèmes de chauffage au gaz de grande puissance (destinés à des hôpitaux, complexes sportifs, écoles, bureaux et centres commerciaux). Pour toute information complémentaire, consultez le site http://www.remeha.be