Traquer les déperditions d'énergie au sein de son bâtiment

Salon Energies + Construction pour bâtir et rénover en wallonie, Belgique

Un contrôle à la loupe !

Votre facture énergétique augmente… Quel en est le responsable ? Le radiateur dans le hall avec ses éléments surdimensionnés, le programme mal réglé du thermostat ou encore la chaudière dans la cave dont l’âge est dépassé ?

Depuis peu de temps, les Régions ont légiféré pour mettre en place une procédure d’inspection : l’audit énergétique ! Avec l’aide d’un auditeur, découvrez les points forts et les points faibles de votre construction en matière de dépenses énergétiques !


La première tâche de cet auditeur consiste à examiner avec attention les éléments du bâtiment :

- l’isolation des parois extérieures
- l’installation de chauffage
- le système de production d’eau chaude
- la consommation électrique
- le système de ventilation


Les chances d’aboutir dans son enquête peuvent être augmentées grâce à deux tests complémentaires :

- la thermographie qui consiste à réaliser une série de photographies thermiques de la construction afin de déterminer par quels points faibles s’échappent les calories (coût : 250 à 350 € HTVA pour une habitation de 150 m² - selon le devis pour les autres secteurs d’activités),

- le blowingdoor-test, véritable mise sous pression de l’habitation, à l’aide d’un ventilateur posé dans l’épaisseur d’une porte, permettra également de mettre en évidence les sources d’infiltration d’air froid et de déperdition (coût : 450 à 550 € HTVA pour une habitation de 150 m², y compris la thermographie de contrôle- selon le devis pour les autres secteurs d’activités).


Une fois les responsables de vos déperditions démasqués, l’auditeur vous transmettra un rapport comportant les mesures à prendre pour éviter que celles-ci ne se reproduisent indéfiniment. Il chiffrera également les gains possibles et le temps de retour des investissements.

Cela vous déprime ? Cela vaut des primes !

Pour une habitation, le coût de cette intervention se chiffre de 500 € à 1000 € HTVA selon la complexité de la construction. L’audit énergétique, ainsi que les deux tests complémentaires sont subsidiés, sous certaines conditions, par les Régions. Il donne également droit à des réductions d’impôts. Le jeu en vaut bien souvent la chandelle !

Exemple de primes en région wallonne (sous-conditions):

Audit d’une habitation : 60%
Audit pour les entreprises : 50 à 75 %
Audit pour le secteur public : 50 à 60 %

Élémentaire ?

À première vue, oui ! Toutefois, il n’est pas toujours possible pour l’auditeur de connaître la composition exacte des murs, les quantités d’isolant posé… Ainsi, il n’est pas rare de constater que certains rapports se basent sur une série d’hypothèses émises par l’expert. Les formations de ceux-ci n’étant pas identiques dans les trois Régions, choisissez de préférence votre auditeur par ouï-dire ou sur base d’un rendez-vous préalable.

Le cas échéant, une liste d’auditeurs agréés est disponible sur les sites suivants :

Région wallonne : http://energie.wallonie.be
Région bruxelloise : www.ibgebim.be
Région flamande : www.energiesparen.be