L’hiver est là… Plus une calorie ne peut être perdue ?

Hiver est là !

Pour être énergétiquement performant, il est primordial que votre bâtiment soit chauffé au bon endroit, et au bon moment.

Il ny a pas si longtemps, durant la période hivernale, seules certaines pièces de nos constructions étaient chauffées. De nos jours, avec lavènement du chauffage central, il nous semble évident den chauffer l’entièreté.

Alors que lhiver est à nos portes, les températures extérieures passent doucement sous la barre des . Cest en cette période que vous pouvez réaliser le plus déconomies au niveau de votre système chauffage ou au contraire gaspiller une quantité incroyable de kWh. Pour ce faire, une régulation adéquate de votre système de chauffage est nécessaire.

 

La régulation des horaires et de la température de consigne

Pour être énergétiquement performant, il est primordial que votre bâtiment soit chauffé au bon endroit, et au bon moment. Ainsi, le réglage adéquat du thermostat d’ambiance et de vos vannes thermostatiques est essentiel.
Rappelons que le thermostat, ou le système de régulation placé sous la chaudière permettra de définir les périodes durant lesquelles votre bâtiment sera chauffé. Les vannes thermostatiques permettront quant à elle de paramétrer la température dambiance à laquelle le chauffage sarrêtera dans chacune des pièces qui en sont équipées. Il existe à lheure actuelle des vannes thermostatiques programmables qui en plus des températures de consignes permettront de définir les plages horaires durant lesquelles les différents locaux doivent être chauffés.

De plus en plus de thermostats dambiance peuvent être déplacés dans les pièces de la construction en fonction de leur occupation durant la journée.

La domotique vous permet aujourd’hui de commander ces différents systèmes en ligne et de pouvoir les adapter en fonction des besoins réels en chauffage du bâtiment.

 

La régulation de la température du fluide caloporteur

La chaleur est généralement desservie dans un bâtiment soit de manière centralisée à laide dun fluide caloporteur soit de manière décentralisée au moyen de générateurs situés dans les différentes pièces. Dans tous les cas, il est possible de paramétrer ces différents systèmes à laide dune sonde extérieure qui déterminera la puissance des générateurs.

Il est en effet inutile quune chaudière tourne à plein régime lorsque la température extérieure est de 15°. Par contre, celle-ci devra envoyer de leau ou de l’air plus chaud dans les circuits lorsque la température extérieure baissera. Ce rapport est défini par une courbe dite « courbe de chauffe ». Celle-ci doit être adaptée à votre bâtiment de manière empirique afin de fonctionner de manière optimale. Nous en aborderons le paramétrage lors dun prochain article.

De plus en plus, nos constructions sont équipées de systèmes automatisés. Nous ne nous en rendons parfois même plus compte : ceux-ci fonctionnent et nous en avons oublié le mode de programmation. Toutefois, celle-ci est essentielle et doit être adaptée aux habitudes d’utilisation du bâtiment afin doptimaliser les performances énergétiques de son système de chauffage et de minimiser votre consommation. Gardez ces systèmes sous contrôle !