Condenser sa facture énergétique ? 

economies energies

L’utilisation de chaudière à condensation

Si l’énergie la moins chère est celle qui n’est pas consommée, l’utilisation de chaudière à condensation peut s’avérer un choix judicieux pour ceux qui se chauffent au gaz ou au mazout. En effet, les chaudières à condensation permettent un transfert de l’énergie contenue dans les gaz de combustion, vers l’eau de chauffage entrant dans la chaudière. Cet échange provoque une condensation des gaz de combustion, d’où son nom.



Intéressant dans tous les cas ?



Afin de permettre ce phénomène de condensation et de récupération de la chaleur, il est important que l’eau de retour à la chaudière, en provenance des radiateurs, ait une température se situant à maximum 55° pour les chaudières au gaz et 46° pour celles au mazout. Plus cette température sera basse, plus important sera le rendement de la chaudière (idéal vers 30°-40°). Dans cette optique, il est intéressant d’équiper l’installation d’un système de régulation qui minimise la température de l’eau en fonction du climat intérieur et extérieur.

Toutefois, l’utilisation d’eau à basse température nécessite que l’installation soit équipée de grands radiateurs ou d’un réseau de chauffage par le sol, dans certains cas par les murs.

Pour les installations au mazout, optez pour un mazout Extra (basse teneur en soufre).

Condenser en rénovation ?



En cas de rénovation, il est nécessaire de faire vérifier l’installation existante et ses possibilités d’adaptation. Dans les anciennes constructions, il faudra probablement procéder au tubage de la cheminée ou opter pour une chaudière de type ventouse.
Pour les amateurs de chiffres

L’augmentation du rendement peut être estimée entre 5 et 10 %. Le surcoût engendré à la pose, lors de la construction d’une habitation, se chiffre à environ 1500 € HTVA pour la chaudière.

Le gain au niveau du paramètre E (législation PEB) est de 5 à 10 points et le temps de retour d’investissement de l’ordre de 4 à 5 ans. Actuellement, cette durée tend à raccourcir suite à l’octroi de primes régionales et de réductions d’impôts, mais également suite à la hausse croissante du prix de l’énergie.

Écologie et économie



En plus du gain financier, ces chaudières présentent une plus-value écologique. En effet, leur haut rendement induit une réduction significative des rejets en CO2 (le principal gaz responsable de l’effet de serre) et NOx.

En pratique



Les chaudières à condensations permettent des économies substantielles, en cas de placement comme en cas de remplacement. Il est cependant important de se faire conseiller par un professionnel, qui estimera les gains possibles sur base des données de votre projet : surfaces à chauffer, qualité de l’isolation, possibilités techniques et budgétaires.


-
-JE SOUHAITE RECEVOIR DE L'INFO SUR CETTE THEMATIQUE