Sécurité incendie… l’affaire de tous ?

sécurite incendie

Prévention en matière d’incendie, un enjeu crucial pour la sécurité de tous.

La prévention en matière d’incendie est un enjeu crucial pour la sécurité de tous. Nul ne devrait la négliger. Le législateur l’a bien compris depuis de nombreuses années, preuve en est, le nombre de textes normatifs en cette matière. Étonnamment, peu de normes relatives à la sécurité incendie semble concerner les habitations unifamiliales. Qu’en est-il réellement ?

Des textes belges de base…


En 1994, les normes belges en matière de prévention incendie ont vu le jour. Elles définissaient les principes applicables aux bâtiments et à leurs installations techniques en termes de résistance au feu des parois et de réaction au feu des matériaux à y mettre en œuvre. Cette norme définit trois types de bâtiments pour lesquels les prescriptions à respecter sont différentes : les bâtiments bas, les bâtiments moyens et les bâtiments hauts.

Cette norme exclut de son champ d’application les habitations unifamiliales.

… aux textes européens


En 2007, un texte européen a été voté. Celui-ci a remplacé les normes belges et leurs mises à jour en 2012. Ce texte définit plus précisément les notions de réaction au feu et de résistance au feu en créant des classes complémentaires, notamment par rapport aux dégagements de fumées et à la production de gouttelettes intumescentes. Le champ d’application est toutefois resté identique.

Tous les bâtiments doivent y répondre


À l’exception des habitations unifamiliales, tous les bâtiments doivent répondre à ces textes normatifs qu’il s’agisse d’appartements, de bureau, de bâtiment public… Il en va de la responsabilité des concepteurs et des entreprises qui les réaliseront. Il n’est pas possible, sans accord des services incendies, d’y déroger ! Pensez-y, notamment lorsque qu’une maison existante est divisée en appartements, il ne suffit pas de modifier le nombre de sonnettes, mais bien de répondre aux normes en vigueur qui imposeront de prévoir des parois de résistances au feu déterminées entre les appartements (murs et plafonds), des portes coupe-feu vers les communs…

Pour les habitations, les détecteurs sont obligatoires !


Une seule imposition est en vigueur pour les habitations : la présence de détecteurs qui vous alerteront en cas d’incendie. Les textes sont toutefois différents en Région wallonne et à Bruxelles. Dans le premier cas, il faudra prévoir un détecteur par étage de moins de 80 m2 ou plus si la surface est supérieure. Dans le second cas, seuls les biens mis en location seront concernés et les détecteurs seront placés sur le parcours entre les chambres et la sortie du logement.

Dans tous les cas, ces législations sont complexes et votre sécurité dépend de ce que vous mettrez en œuvre.