Evitez les surchauffes ! 

evitez la surchauffe

Priorité aux mesures constructives !
 

L’automne approche à grands pas et la mise en route des chaudières ne va pas tarder… Afin de diminuer au maximum les pertes de chaleur durant la saison de chauffe, nos constructions sont de plus en plus étanches à l’air. Un inconvénient cependant à cette situation... Comme vous l’aurez constaté cet été, l’étanchéité et (sur)-isolation d’un bâtiment peut induire de fortes surchauffes lorsque le soleil brille !

Avant d’équiper votre bâtiment d’un système de refroidissement, prenez toutes les mesures nécessaires pour éviter qu’il ne surchauffe ! Une multitude de produits sont actuellement disponibles sur le marché : protection solaire des châssis, revêtement de toiture « réfléchissant », vitrage solaire,…

En construction neuve comme en rénovation, lors du calcul des performances énergétiques de votre construction, il est possible de déterminer le risque de surchauffe en fonction de la taille et de l’orientation des fenêtres, mais aussi des éléments constituant les différentes parois de celle-ci. 

Demandez à votre architecte de réaliser une simulation dès l’avant-projet, afin de prendre les mesures qui s’imposent et d’éviter de devoir placer une installation de climatisation, coûteuse à l’achat, mais également à l’utilisation.

 
Feu vert à la ventilation nocturne

 

De plus en plus d’habitations sont équipées d’un système de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). Il est possible de coupler certains de ces systèmes mécaniques d’amenée d’air à un système de ventilation fonctionnant de nuit. Vous profitez ainsi de la fraîcheur extérieure nocturne pour rafraîchir les pièces qui ont surchauffé en journée. Lors du choix de ces équipements, une attention particulière doit être accordée au niveau de la gêne acoustique provoquée par le ventilateur et l’air circulant dans les gaines de pulsion et d’extraction. En effet, un bruit de même intensité sera plus perceptible de nuit que de jour.

 Toutefois ce type d’installation ne vous garantira pas une température intérieure, mais une différence de température entre l’intérieur et l’extérieur de votre construction.

Octroi de permis ?

Plus rarement utilisées dans le cadre d’habitation unifamiliale, mais très souvent dans le secteur tertiaire, les installations de climatisation permettent de faire varier la température, la qualité ou le débit de l’air entrant dans votre construction. Pour ce type d’installation, à partir d’une certaine puissance, vous devrez généralement introduire un permis supplémentaire à la demande de permis d’urbanisme. 

Néanmoins, si vous souhaitez installer ce type d’appareil, sachez que certaines Régions vous refuseront les primes à la construction ou à la rénovation.

-
-JE SOUHAITE RECEVOIR DE L'INFO SUR CETTE THEMATIQUE