Le test d’infiltrométrie, obligatoire ou facultatif ?

InfiltrationGRAND1170x482.jpg

Aujourd’hui, ce test est-il obligatoire, conseillé ou inutile ?

Si une brise légère est agréable en été, elle n’est pas la bienvenue, en intérieur de la construction, lors des tests d’infiltrométrie ! Ces tests d’infiltrométrie, ou blowerdoortest, se sont répandus chez nous depuis la mise en place des réglementations PEB, c’est à dire depuis presque 10 ans. Dans cet intervalle, les exigences à atteindre ne cessent d’être plus contraignantes. De nombreux bruits de couloir circulent au sujet de ce test. 

Qu’est-ce qu’un test d’infiltrométrie ?

Ce test, qui est défini par la NBN EN 13829, consiste à mettre en surpression ou en dépression une construction à l’aide d’un ventilateur commandé par un ordinateur afin de quantifier l’étanchéité à l’air de cette construction. Le ventilateur créera une différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur de la construction. La procédure pour le réaliser est différente selon les trois Régions du pays, notamment en termes de travaux préparatifs au test et d’orifices qu’il est possible ou non de boucher préalablement.

Quantifier l’étanchéité à l’air

L’étanchéité à l’air se présente sous forme de différents indicateurs : V50, v50 et n50.

  • Le V50 est exprimé en m3/h. Il s’agit du débit de fuite pour une différence de pression de 50 Pa entre l’intérieur et l’extérieur.
  • Le v50 exprime le débit de fuite d’une construction (le volume d’air qui s’échappe par les défauts d’étanchéité du bâtiment en une heure) en m3 par heure et par m2 de construction pour une différence de pression de 50 Pa entre l’intérieur et l’extérieur.
  • Le n50 exprime le taux de renouvellement d’air en volume par heure pour une différence de pression de 50 Pa.

Obligatoire, le test d’infiltrométrie ?

Aujourd’hui, la contrainte légale obligatoire concerne les constructions passives pour lesquelles le n50 doit être de maximum 0,6 Vol/h. Pour vérifier cette valeur, le test d’infiltrométrie est incontournable et obligatoire.
Dans le cadre des réglementations PEB en vigueur, ce test n’est pas obligatoire.

Toutefois, au vu des exigences à atteindre, il est extrêmement difficile, voir impossible de respecter les critères PEB en vigueur sans réaliser un test d’infiltrométrie pour les constructions neuves.
Retenez que, même si ce test n’est pas légalement obligatoire, il est techniquement nécessaire pour obtenir les valeurs PEB légalement obligatoires, en constructions neuves ou assimilées. Le coût de ce test est estimé entre 300 et 500 € htva pour une habitation unifamiliale.

-
-JE SOUHAITE RECEVOIR DE L'INFO SUR CETTE THEMATIQUE