Quel est l’intérêt du chauffage infrarouge ?

Quel est l’intérêt du chauffage infrarouge ?

Le chauffage infrarouge est surtout intéressant en cas de transformation

Vous ne le connaissez-pas ? Lui, c’est le chauffage infrarouge. Faisons le tour de la question avec Damien Soumoy, gérant de la société Freedam qui commercialise les produits du même nom et réalise des installations de A à Z, de la livraison au conseil. Interview.

Monsieur Soumoy, pour quelles raisons envisager le chauffage infrarouge ?
Il y a trois raisons importantes. La première concerne la transformation d'un bâtiment, la deuxième le chauffage à l'étage des nouvelles constructions et la troisième, l'optimisation des PV (photovoltaïque). Le travail de mise en œuvre est assez réduit, car il suffit d'avoir les arrivées électriques aux endroits choisis. En exagérant à peine, cela prendrait une grosse journée pour équiper un appartement de ce type de chauffage. Le tout, c'est d'avoir une bonne régulation…

Et l’autre raison ?
Même si le PEB (Performance Energétique des Bâtiment) pénalise le chauffage électrique, de manière générale, cela reste pour un maître d’ouvrage une solution intéressante et pertinente pour les chambres et salle de bain à l'étage. Souvent équipées d'une pompe à chaleur au rez-de-chaussée , les nouvelles constructions ne prévoient pas de chauffer l'étage... On affirme souvent (à tort) qu’une nouvelle habitation très bien isolée n’en a pas besoin. Dans les faits, les habitants sont demandeurs pour augmenter leur confort.

Mais le chauffage infrarouge est surtout intéressant en cas de transformation... Et si on parlait argent à ce sujet.
Ok, allons-y ! Bien entendu, je parle de mes produits. J'ai équipé un appartement de 85 mètres carrés au centre-ville de Liège. Et cela a coûté moins de 3.800 € installé. Je travaille avec des produits européens garantis 10 ans dont le panneau avoisine les 400 €, ce qui explique le prix très compétitif. C'est le but de ma démarche : permettre au transformateur, au jeune couple, d'avoir un système d'énergie abordable. J'essaie de démocratiser le chauffage à infrarouge. Et les transformations sont vraiment mon cheval de bataille.

Pouvez-vous nous donner un autre exemple ?
Les propriétaires d'un immeuble à appartements avenue Louise à Bruxelles vont se rendre indépendant de la copropriété pour l'énergie et la chaudière commune va disparaître. Quelle solution appliquer, se demandent-ils ? C'est alors que le chauffage infrarouge prend tout son sens. Il ne faut pas passer de tuyaux dans toutes les pièces, il ne faut pas détapisser ni re-plafonner etc.

Très bien. Mais ça doit coûter plutôt cher un chauffage infrarouge matière de consommation électrique ?
C'est effectivement la question qui revient à chaque fois. Je le comprends, car on se réfère aux chauffages à accumulation des années ’70 qui étaient énergivores. Quand je viens avec du chauffage à infrarouge, les gens sont séduits par son design et sa discrétion. Il n'y a pas d'odeur et aucun bruit. Mais quand on parle de consommation d'électricité, sans mauvais jeu de mots, ça refroidit. Je me dois de rappeler que le chauffage par infrarouge fonctionne par rayonnement, un peu comme le rayonnement solaire. Et grâce à une bonne régulation, ce type de chauffage ne coûte pas plus cher, bien au contraire.

Donnez-nous des chiffres concrets…
Je prends l'exemple d'un appartement de 142 mètres carrés à Soignies, un appartement très bien isolé dans une ancienne maison de maître, mais avec quatre mètres de hauteur sous plafond. Et ce n'est pas rien ! Tout est chauffé au chauffage infrarouge. Après deux années d'utilisation j’ai eu le feedback des propriétaires. D’une part, ils sont enchantés par le bien-être thermique qu'il procure. D’autre part, concernant leur consommation électrique, ils ne consomment que pour 1.080 € d’électricité par an. Attention, cette consommation est globale, elle reprend aussi l'éclairage et l'utilisation des électroménagers. C’est donc bon marché. Il est juste important que la puissance corresponde bien au volume des pièces. C'est aussi ma plus-value, la raison pour laquelle je me déplace.

Vous parlez de cohérence écologique, qu’en est-il ?
Vous savez, combiné avec une installation photovoltaïque et/ou avec une électricité du réseau majoritairement d’origine renouvelable, ces appareils sont très écologiques, sans production de CO2. Je suis d’ailleurs en contact avec l'Université de Liège où je demande à un labo d’effectuer des tests. Mon objectif ? Obtenir des réponses claires et précises sur l'efficacité et la consommation réelle d'un système de chauffage infrarouge. Les produits Freedam ont également entamé une démarche de neutralité carbone afin de s'inscrire dans une cohérence écologique.

>>>Plus d’infos : www.freedam.be