Les bonnes informations en ventilation !

ventilation : les bonnes informations

La norme de ventilation D50-001

La pratique de chantier force à constater que, si la plupart des professionnels et des maîtres de l’ouvrage (celui, celle ou ceux qui commande(nt) les travaux) un peu informés ont connaissance de la norme de ventilation D50-001, un nombre impressionnant d’erreurs ou de mauvaises interprétations circulent encore aujourd’hui quant à la manière de mettre en œuvre les systèmes de ventilation qu’elle décrit.

Ventiler naturellement par les fuites d’air répond à la norme.

Si la norme prévoit bien un système A permettant de ventiler naturellement, c’est à dire par des orifices d’amenées réglables dans les pièces dites sèches et par des conduits principalement verticaux menant à proximité de la partie haute de la toiture, cela ne veut pas dire que la NBN D50-001 régissant la ventilation permet de laisser les courants d’air ventiler l’habitation. Ces orifices d’amenée réglables et ces conduits principalement verticaux doivent être dimensionnés en fonction de la surface de la pièce concernée pour ne ventiler, ni trop, ni trop peu.

De plus, si le système A existe dans la NBN D50-001, il ne permet que très rarement de répondre aux normes PEB en vigueur.
En constructions neuves, comme en rénovations, il n’est pas possible de ventiler naturellement sans un minimum de dispositifs mis en œuvre.

Poser des aérateurs dans les châssis de chaque pièce répond au système C de la norme.

Pour mémoire, le système C consiste à laisser entrer de l’air naturellement dans les pièces dites sèches et à l’extraire mécaniquement dans les pièces dites humides de manière à contrôler cette extraction et réduire la quantité d’air chaud à renvoyer en extérieur.

Les aérateurs ne peuvent être posés que dans les pièces dites sèches (salons, chambres, bureau, salle à manger). Ils doivent également être dimensionnés en fonction de la taille des pièces et de leurs débits caractéristiques sous 2 Pascal de différence de pression. Si leur longueur est trop importante, il faudra en réduire le débit par des pièces prévues à cet effet par les fabricants.
Poser un aérateur dans chacune des pièces de la construction n’est donc pas conforme aux normes PEB, pas plus qu’aux normes de ventilation.

Les fenêtres de toiture permettent de respecter les normes de ventilation.

Cette affirmation est partiellement vraie. En effet, il existe certaines fenêtres de toiture, bien spécifiques, qui répondent aux critères normatifs. Il est donc important de vérifier cette information au préalable. De plus, celles qui en sont équipées ne peuvent servir à alimenter que des pièces dites sèches, donc elles peuvent servir de base à un système A ou C, avec les réserves soulevées pour les deux points précédemment : uniquement pour les pièces sèches et à dimensionner en fonction de la taille de la pièce.

À partir de ces constats, il devrait être possible de concevoir des systèmes A et C qui vous donneront satisfaction, tant au niveau de votre confort que de votre consommation. N’oubliez pas qu’il existe également des systèmes B et D qui connaissent aussi leurs lots de fake news, pour une prochaine news !

-
-JE SOUHAITE RECEVOIR DE L'INFO SUR CETTE THEMATIQUE