Le double flux, aussi en été, mais autrement !

VMCGRAND1170x482.jpg

Comment faire pour refroidir un bâtiment équipé d’une VMC ?

En effet, la plupart du temps, le principe de son échangeur est de récupérer la chaleur sur l’air vicié et la réinjecter dans la construction en préchauffant l’air entrant, si celui-ci est plus froid que l’air extrait, avec un rendement plus ou moins efficace.

Ventiler avec de l’air chaud ?

Sous le soleil caniculaire, la température de l’air extérieur aspiré par le groupe de ventilation avoisine les 35° à 40 °C et l’air injecté dans la construction récupère en plus une partie des calories qui y sont extraites. Dans ces conditions, en laissant le groupe en mode de fonctionnement normal, la maison ne va jamais se refroidir, sans pour autant se réchauffer fortement. Quelques réglages vont donc devoir s’imposer ?

Climatiser l’air entrant ?

L’idéal serait de pouvoir climatiser l’air entrant afin de refroidir l’habitation la journée. Malheureusement, les règlementations PEB en vigueur de nos jours pénalisent très fortement la pose d’appareil de climatisation, de sorte qu’il n’est que très difficilement possible de respecter les indicateurs PEB (et d’éviter les amendes administratives) en posant ce type de climatisation.

By-passer l’échangeur de chaleur ?

Afin de ne pas préchauffer inutilement l’air entrant, qui est bien assez chaud par lui-même en été, la plupart des VMC sont équipées d’un by-pass. Celui-ci permet de ne plus préchauffer l’air entrant avec des calories récupérées sur l’air sortant.

Perdre un maximum de calories de nuit.

En fin de journée, une fois la température plus acceptable en extérieur, n’hésitez pas à faire fonctionner votre ventilation à plein régime (toujours en mode by-pass) afin d’injecter un maximum d’air frais (moins chaud) dans la construction et de faire redescendre sa température ambiante et de surface des murs avant l’arrivée des prochaines chaleurs. Les horaires de fonctionnement seront donc inversés par rapport aux périodes hivernales.

Au cas où votre système de ventilation n’est pas équipé d’un by-pass, ou au cas où vous ne souhaitez pas consommer pour ventiler, coupez ce système la nuit ou ralentissez-le au maximum. Il ne vous restera plus qu’à ventiler en laissant des fenêtres ouvertes si possible à différents étages et sur différentes façades afin de créer des courants d’air naturels.

Si vous avez effectué ces modifications de paramétrages en été, n’oubliez pas de reconfigurer le système en mode normal une fois les chaleurs de l’été passées afin de ne pas souffrir... du froid en hiver !